Après 14 ans de service, Dr.Magali Roussihle démissionne. Elle s'insurge contre la gestion du Covid.

Voici quelques extraits de l'article paru dans "Actu Lot" où ce médecin a pu répondre à diverses questions très intéressantes expliquant son geste radical consistant à laisser derrière elle des années d'études et pratiques médicales. Elle donne particulièrement son avis sur le FICHAGE systématique des personnes qui font des tests RT-PCR et sur les vaccins ...

Quel regard portez-vous sur cette période de coronavirus ?
Dr. Magali Roussihle: "... J’ai très mal ressenti les menaces de radiation proférées par les autorités de santé, à l’encontre de certains confrères qui, cherchant à soigner des gens atteints du virus, appliquaient des protocoles thérapeutiques non reconnus, mais recommandés par le professeur Didier Raoult, alors qu’il s’agissait de sauver des personnes malades."
Qu’est-ce qui fait que vous ayez pris cette décision d’arrêter aussi brutalement ?
Dr. Magali Roussihle: "Ma décision peut avoir un côté brutal, mais elle intervient à la suite d’annonces qui m’ont choquée les unes après les autres. L’avant-dernière annonce, vient de la Sécurité sociale qui m’a appelée, comme cela était fait de la même manière pour l’ensemble des médecins généralistes, pour expliquer la mise en place du traçage des patients testés positifs au Covid-19, en demandant, non seulement de tracer les patients, mais également tous les cas contacts, la famille et tout l’entourage, afin de les inscrire sur un fichier informatique."
C’est le principe du fichage, que vous n’acceptez pas ?
Dr. Magali Roussihle: "Oui, d’autant qu’on est en présence d’une maladie qui n’est pas aussi grave qu’on veut bien nous le faire croire, même s’il y a eu en France plus de 27 000 morts. Si l’on avait pu accueillir à l’hôpital tous les patients qui ont besoin d’oxygène et de réanimation et si l’on avait géré l’épidémie autrement, notamment en appliquant des traitements non reconnus officiellement, peut-être qu’on compterait moins de morts."
Dr. Magali Roussihle: "Je suis profondément choquée par ce fichage, car il faut bien se rendre compte que le test implique le fichage, dès lors que vous êtes positif au Covid-19. À partir de là, il est devenu pour moi impossible de pratiquer mon métier de médecin généraliste, dans de telles conditions."
Du coup, vous êtes contre le fait que vos enfants puissent faire l’objet d’un test ?
Dr. Magali Roussihle: "Oui j’y suis opposée et je n’ai pas envie que nos contacts puissent faire également l’objet de tests et par conséquent soient l’objet d’un fichage. Je refuse également le vaccin à ce sujet, si l’on en découvrait un."
Vous refusez le vaccin. Qu’est-ce qui motive votre opposition ?
Dr. Magali Roussihle: "Parce que nous sommes en présence d’un virus qui mute, parce que ce vaccin est réalisé dans la précipitation et je m’en méfie ! Il y a de plus en plus de questions qui se posent autour des vaccins. Pour ma part, je n’ai pas une position anti-vaccin, moi-même j’ai été vaccinée et mes enfants l’ont été aussi. Mais je suis mal à l’aise de savoir qu’il n’est pas admis qu’on puisse critiquer les vaccins en général. Ainsi, j’ai été choquée par l’obligation vaccinale de 2018 et ses 11 vaccins. Il n’est pas sain qu’on ne puisse pas remettre en question certaines vaccinations ; je ne suis pas la seule à le faire, or ce n’est pas possible et je trouve cela inquiétant ! Ce contexte général où l’on ne doit pas se poser de question, n’est pas rassurant pour l’avenir de notre société !"

Si vous désirez en savoir plus sur les raisons qui ont poussé le Docteur Magali Rousshile a démissionner, veuillez lire l'article complet paru dans "Actu Lot" en ( cliquant ici ).

Vous pouvez également retrouver son interview dans la vidéo ci-dessous:

MERCI DE PARTAGER UN MAXIMUM L'INFORMATION.

15 vues0 commentaire