"CONSEIL D'ÉTAT : MÊME VACCINÉS, VOUS CONTRIBUEZ À LA DIFFUSION DU COVID." = RESTRICTIONS POUR TOUS.



SI LES VACCINÉS PEUVENT POTENTIELLEMENT DIFFUSER LE COVID, ALORS LE PASSEPORT VACCINAL NE SERT À RIEN ET TOUS, VACCINÉS OU PAS, DEVRONT FAIRE LA QUATORZAINE À L'ARRIVÉE À FAAA !!!


C'est en tous les cas ce que l'on est en droit de se dire en lisant l'article suivant rédigé par le CONSEIL D'ÉTAT lui-même.


Ainsi, Vu la décision contentieuse du CONSEIL D'ÉTAT paru récemment, les décisions du gouvernement local voulant faciliter les déplacements internationaux des Polynésiens vaccinés sur le territoire en leur donnant "le privilège" d’être exonérés des mesures de quarantaine et de suivi sanitaire à leur arrivée au fenua devront sans doute être jetée à la poubelle car, citons la partie intéressante de cette décision incroyable du CONSEIL D'ÉTAT :


"Bien que la vaccination assure une protection efficace, le juge des référés relève que les personnes vaccinées peuvent être porteuses du virus et contribuer à sa diffusion dans des proportions qui ne sont aujourd’hui pas connues. La levée des restrictions de déplacement pourrait dès lors aggraver le risque de contamination, notamment pour les personnes vulnérables qui sont majoritairement non vaccinées. "

Ce qui est triste, c'est que beaucoup de Polynésiens se vaccinent par la contrainte, par rapport aux annonces de nos politiques locaux ou pensent avoir des privilèges leur rendant la liberté ..., sans prendre la mesure de l'acte médical expérimental qu'ils se font subir qui n'est pas sans risques pour leurs santé, à court et long termes. Ces décisions irraisonnées sont encore plus insensées si ces mêmes personnes ne font pas parties des personnes à risques en Polynésie ? C'est à dire les jeunes (jusqu'à la quarantaine) et ceux en bonne santé ?


C'est ainsi, la décision contentieuse du CONSEIL D'ÉTAT au 30 mars 2021 inquiètera sans doute ces locaux vaccinés s'étant dit à tort (?) :

"Je me vaccine pour éviter la quatorzaine."
"Je me vaccine pour pouvoir re-voyager."
"Je me vaccine parce que j'en ai marre"
"Je me vaccine pour retrouver ma liberté"

Et inutile de parler de l'inquiétude de ces syndicats soit disant "pas content" qui servent en fait les objectifs des politiques en portant le masque de pseudo-contestataires-collabos (?) qui réclament de vive voix la vaccination obligatoire pour tous les voyageurs arrivant sur le territoire, pour tous les écoliers & étudiants se rendant dans des établissements scolaires, pour ne pas dire "Pour tous les Polynésiens" ... pfff ... les Polynésiens ne sont plus dupe face à ce genre de ruse syndicale d'antan.


CAR VOUS EN CONVIENDREZ, SI LA DIFFUSION DU VIRUS RESTE POSSIBLE POUR LES PERSONNES VACCINÉES OU CELLES PRÉFÉRANT AFFRONTER LE VIRUS NATURELLEMENT ( SANS VACCINS ), ALORS LE PASSEPORT VACCINAL ET TOUS LES PRIVILÈGES DONNÉES AUX PERSONNES VACCINÉES SONT À JETER À PAIHORO !!!


Avocat libre, à votre tour de passer à l'action, aidez nous à retrouver nos libertés !!!


MERCI DE PARTAGER


POUR ACCÉDER À L'ARTICLE DU CONSEIL D'ÉTAT, CLIQUEZ ICI OU SUR L'IMAGE




38 vues0 commentaire