L'OMS VIENT ELLE DE CHANGER LES CRITERES DE TESTS PCR POUR PRETEXTER DE L'EFFICACITE VACCINALE ?



Il y a 4 jours, le 20 Janvier 2021, (jour de l'investiture de BIDEN à la présidence des USA), l'OMS a changer ces critères de test PCR COVID-19 pour tenter de réduire les faux positifs au CORONAVIRUS.


(À VOIR ABSOLUMENT : l'article de "the epoch times" en cliquant ici)


Pourtant, cela fait déjà plusieurs mois que de nombreux professionnels de la santé alertent du fait que les tests PCR révèlent un nombre trop important de FAUX-POSITIF

(source, cliquez ici).


Ce fait a une importance capitale car :


CES FAUX CAS POSITIFS ONT JUSTIFIÉ LA MISE EN PLACE DE MESURES LIBERTICIDES TELS QUE CONFINEMENTS, COUVRE-FEU, DESTRUCTIONS ÉCONOMIQUES DES ENTREPRISES ... MAIS AUSSI LA TENTATIVE DE MISE EN PLACE DES PASSEPORTS VACCINAUX POUR POUVOIR VOYAGER DE PAR LE MONDE, VOIR MÊME ACCÉDER AUX RESTAURANTS, THÉÂTRES, CINÉMAS, ÉCOLES et autres lieux publics.

MAIS POURQUOI L'ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ ( OMS ) A T'ELLE ATTENDU PRÈS D'UN AN POUR CHANGER CES CRITÈRES CONCERNANT LES FAMEUX TEST PCR ???

Pour tenter d'y répondre, il peut être intéressant de noter que de nombreux pays ont récemment commencé à vacciner leurs populations. Mais malgré cela, le nombre de cas ne réduit pas sensiblement.


Plus incompréhensible encore, DANS LES PAYS QUI ONT LE PLUS VACCINÉ leurs populations (comme ISRAËL et le ROYAUME-UNI), le nombre de cas positif aux tests PCR a, à ce jour, EXPLOSÉ !!! Un comble ?

( Source en cliquant sur les images ci-dessous )



VACCINATION DES ISRAELIENS DÉBUTÉE LE 20 DÉCEMBRE 2020.



VACCINATION DES ANGLAIS DÉBUTÉE LE 08 DÉCEMBRE 2020.


Comment se fait-il que le nombre de CAS COVID-19 explose dans les pays qui vaccinent le plus ?
Si les vaccins étaient vraiment efficaces, ne devrait on pas voir au contraire ces chiffres se réduire, baisser ?

Cette situation paradoxale poussent certains observateurs à se demander si l'OMS ne vient pas de changer ses critères de tests PCR pour permettre indirectement à un grand nombre de gouvernements du monde de miroiter à leurs populations que la baisse du nombre de cas serait dûe à l'arrivée des campagnes de vaccinations.


Bien entendu, il ne s'agit que d'une hypothèse.


Pour d'autres observateurs, l'OMS vient de changer ses critères de tests PCR pour que la présidence de BIDEN et les médias alignés à son partie annoncent des résultats sensiblement à la baisse qui pourraient miroiter cette fois-ci une sorte d'efficacité des mesures prises par le nouveau gouvernement US de BIDEN.


L'avenir confirmera t'elle ces hypothèses ?


En attendant d'avoir des réponses, une nouvelle grille de lecture semble se mettre en place. Si les nouveaux critères de TEST PCR de l'Organisation Mondiale de la Santé permettront effectivement de réduire le nombre de CAS FAUSSEMENT POSITIF au COVID-19, les populations devraient comprendre qu'ils ont été dupés l'année dernière.



ps: Les États-Unis sous BIDEN viennent tout juste de réintégrer à nouveau l'Organisation Mondiale de la Santé que TRUMP avait préféré quitter.


. . .

52 vues0 commentaire