Le COVID-19 touche t'elle majoritairement les personnes âgées ayant des facteurs de comorbidités ?


C'est une triste nouvelle, la Polynésie compte à présent deux décès COVID-19. Il s'agit de l'époux de la personne décédée hier. Tous deux étaient âgées de 80 & 81 ans. Aussi, ils présentaient des facteurs de comorbidités. ( Source 1 : cliquez ici ) / ( Source 2 : cliquez ici)


Mais qu'en est il globalement sur le territoire Français aujourd'hui ?

Fait par "Santé Publique France", ci-dessous voici un extrait du point épidémiologique paru le 10 septembre 2020 " qui nous apporte des réponses. ( Source 3 : Cliquez ici )

Effectivement donc, depuis le début de la dite "pandémie", les personnes âgées disposant notamment de comorbidités sont bien les premières victimes du Coronavirus. Et suite aux deux récents décès, on constate que la situation en Polynésie suit également cette même logique.


Mais, combien même nous aimons nos Matahiapo ("personnes âgées"), faut-il pour autant mettre en place des mesures disproportionnées généralisées pour protéger ces mêmes personnes fragilisées au point de sacrifier les libertés et tout le système économique de toute la Polynésie ?


Car si l'on suit cette logique de protections généralisées, cela voudrait il dire que nous devrons tous porter dorénavant un masque pour protéger éternellement ces mêmes personnes à risques de la Grippe ? ou de de tous autres maladies virales ?


Qu'en est il de l'impact de telles mesures sur le bien-vivre de notre Polynésie ?


Qu'en est il de ce sourire si propre aux Polynésiens que l'on masque aujourd'hui ?


La marche "Masque-arade" prévue demain, samedi 12 septembre @ 10h à To'ata porte tout son sens car elle tente de mettre également sur la table ce type de questionnements parallèles. Tous ensemble donc, rendez-vous demain à To'ata.





25 vues0 commentaire