POLYNÉSIE : VOICI COMMENT REPOUSSER L'OBLIGATION VACCINALE AU 23 NOVEMBRE 2021 ... ou plus tard.




Ça y est, après la grande parade en Polynésie du président actuel de France (semaine 30 et 31) et le grand mariage du vice-président actuel de Polynésie réunissant la majorité du gouvernement (semaine 32), le compteur des décès dit "covid" a explosé subitement.



Mais comme si cela ne suffisait pas, suite à ces deux évènements irresponsables, nous pourrions rajouter la décision de notre gouvernement actuel à maintenir une rentrée scolaire en pleine montée épidémique (semaine 33) ... on ne pouvait rêver mieux pour rendre encore plus critique la situation sanitaire en Polynésie. Les décès dit "covid" pleuvent et les familles pleurent leurs défunts sans pouvoir leur dire au revoir humainement étant donné que les décès dit "Covid" sont immédiatement mis en cercueil clos et que les cérémonies familiales traditionnelles sont de ce fait, déshumanisées, traumatiques ...


Mais que la Polynésie se rassure, malgré la situation sanitaire catastrophique et suite à ce mariage qui n'aurait pas du avoir lieu étant donné les restrictions sanitaires en vigueur qu'il avait fait voté, le président actuel de Polynésie reconnaît une "entorse à la réglementation."

(Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous si vous désirez voir l'article de "La dépêche")

Et face à la situation sanitaire dramatique (dont notre président actuel a certainement une grande part de responsabilité avec son supérieur, le jeune président actuel de France); notre ami nommé président, pour tenter de nous protéger et tenter de réduire la saturation hospitalière, décide de faire voter en semaine 34 l'obligation vaccinale.


(Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous si vous désirez voir l'article de "Tahiti infos")


La LOI de Pays est ainsi signée aujourd'hui, 23 août 2021, en semaine 35. Et le tout passe, comme une lettre à la poste. Il faut dire que cette décision c'est pour le bien des Polynésiens et très certainement pour le bien des laboratoires Pfizer et Jhonson & Jhonson qui explosent leurs bénéfices depuis plusieurs mois.


Enfin, quoiqu'il en soit, la chronologie des évènements montre comment en 5 semaines, on est passé d'une situation sanitaire tranquille puis une situation sanitaire chaotique et enfin une obligation vaccinale ... Comme ci le vaccin allait nous sortir de cette situation.



Car voyez vous, ces fameux vaccins expérimentaux - car oui, ces vaccins sont bien expérimentaux vu que leurs phases d'essais cliniques se terminent d'ici quelques années (cliquez ici pour la source) ... reprenons ... Alors qu'ils sont annoncée comme la seule et unique solution pour un retour à la vie d'avant, force est de constater que :

"CES VACCINS NE SONT PAS AUSSI EFFICACES QU'ANNONCÉS PAR NOS POLITIQUES ACTUELS."
"POUR LE PROUVER, RIEN DE PLUS SIMPLE, IL SUFFIT DE REGARDER LA SITUATION SANITAIRE EN ISRAËL, ... PAYS MODÈLE DE LA VACCINATION, OU UNE TRÈS GRANDE PARTIE DE LA POPULATION EST VACCINÉE."
CE PAYS PRÉDIT NOTRE AVENIR À MOINS QUE PAR UN SURSAUT DE CONSCIENCE, NOS POLITIQUES ARRÊTENT D'OBÉIR À CE QUI VIENT D'AILLEURS ?

QUE POUVONS NOUS CONSTATER EN OBSERVANT UN DES PAYS QUI A LE PLUS VACCINÉ SA POPULATION ?


01 ) ISRAËL, au 19 août 2021 : Malgré une campagne de vaccination intensive, l'épidémie repart.

( Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous si vous désirez voir l'article )

02 ) ISRAËL, au 21 août 2021 : comme deux doses ne suffisent pas, une troisième dose de vaccin va commencé dès 30 ans et +.

( Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous si vous désirez voir l'article )

03 ) ISRAËL, au 10 août 2021 : comme leur économie n'est pas suffisamment détruite, heu non, comme l'épidémie repart, accompagné d'une troisième dose de PFIZER, le spectre d'un nouveau confinement se dessine.

( Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous si vous désirez voir l'article )

04 ) ISRAËL, au 05 Juillet 2021 : 40% des patients gravement malades sont complètement vaccinés et ont plus de 60 ans.

(Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous si vous désirez voir l'article)

05 ) ISRAËL, au 23 Juillet 2021 : "LE VACCIN PFIZER N'EST EFFICACE QU'À 39% CONTRE LE VARIANT DELTA".

(Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous si vous désirez voir l'article)

Vous remarquerez que les articles cités ci-dessus sont loin d'être de sources complotistes ou de simples Fake-News comme le gouvernement actuel de Polynésie aime souvent le répéter avec sa horde de fidèles croyants obéissants.


D'ailleurs, ce qui est comique (ou pas), c'est que bien que la vaccination deux doses PFIZER montre clairement son échec en ISRAËL (et dans d'autres pays du monde comme l'Islande ...), on peut entendre quelques croyants invétérés nous ressortir les répliques suivantes :


Réplique 01 : "Oui mais, contre les formes graves, le vaccin reste très efficace."

à cela il est possible de répondre

"Et bien si je ne fais pas partie des personnes à risques, c'est à dire "personnes âgées + personnes ayant déjà d'autres problèmes de santé", autrement dit, si je suis jeune et en bonne santé, je réduit déjà de beaucoup la possibilité de faire des formes graves n'est ce pas ?
ET VU QUE LE TAUX DE SURVIE À CETTE MALADIE DÉPASSE LARGEMENT LES 99%, POURQUOI AURAIS JE BESOIN DE M'INJECTER TON TRUC EXPÉRIMENTAL CONÇU RAPIDEMENT ?
Réplique 02 : "SANS la vaccination, ça aurait été pire."

à cela il est possible de répondre

"Et AVEC les traitements potentiels disponibles mais rejetés par la bien-pensance politique, ça aurait été comment ?"
Réplique 03 : "C'est la faute des NON-VACCINÉS."

à cela il est possible de répondre

"Si ton vaccin est vraiment efficace, tu n'as rien à craindre des NON-VACCINÉS puisque tu es protégé. NON ?"


Bref, oubliez les belles promesses de notre gouvernement actuel et de sa soit disante volonté d'immunité collective étendue. En effet, que se soit notre gouvernement actuel ou celui de France, ils savent très bien que l'on n'atteindra pas l'immunité collective cette année 2021, ni l'année prochaine ..., autrement, sauf erreur, pourquoi le gouvernement actuel de France a déjà commandé des vaccins pour 2022 ... 2023 ... ??? Pour les arbres ???

( Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous si vous désirez voir l'article )


NON, L'IMMUNITÉ COLLECTIVE NE SEMBLE PAS ÊTRE L'OBJECTIF. PAR CONTRE, IL Y A FORT À PARIER QUE NOTRE GOUVERNEMENT ACTUEL COMME CELUI DE FRANCE, N'A QUE POUR OBJECTIF DE SUIVRE L'UNION EUROPÉENNE DANS SA VOLONTÉ DE MISE EN PLACE DU PASSEPORT VACCINAL PRÉVU DEPUIS FIN 2018 / DÉBUT 2019 POUR L'ANNÉE 2022. INUTILE D'ÊTRE COMPLOTISTE POUR LE SAVOIR, L'INFO EST DISPONIBLE PAR TOUS.


Une journaliste on a parlé récemment sur BFM, voir la vidéo ci-dessous :



TAHITIFLASH vous invite à revoir l'article rattaché aux dires de cette journaliste qui inclue le document de travail officiel de l'Union européenne à propos du Passeport vaccinal en 2022.

( Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous si vous désirez voir l'article dédié )


ET PUIS, EN OBSERVANT LES RESTRICTIONS MISES EN PLACE POUR CIRCULER ENTRE NOS ÎLES, ON RETROUVE UNE FOIS DE PLUS UNE ABERRATION QUI DÉMONTRE QUE L'ON A PAS AFFAIRE À DES DÉCISIONS SANITAIRES MAIS BIEN POLITIQUES. EN EFFET, ON LAISSE PASSER DES VACCINÉS SANS TESTS PCR ALORS QUE L'ON SAIT QU'ILS PEUVENT ÊTRE AUSSI CONTAGIEUX QUE LES NON-VACCINÉS.


Une journaliste on a parlé précisément le 2 août 2021 sur LCI, voir la vidéo ci-dessous :




Bref ... maintenant que nous avons observé l'écoulement des cinq dernières semaines qui nous ont mené à la situation sanitaire actuelle, que nous avons vu que l'inefficacité du vaccin PFIZER peut être une réalité ( pour rappel le vaccin PFIZER est un des vaccins que notre gouvernement actuel vient de rendre obligatoire ), que la vaccination obligatoire pourrait cacher d'autres objectifs méconnus du grand public comme l'instauration d'un passeport vaccinal européen en 2022; penchons nous sur le texte de loi de pays de Polynésie signé aujourd'hui, 23 Août 2021.

( Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous si vous désirez livre la loi sur l'obligation vaccinale )



Précisions sur quelques articles :


Les Articles LP. 1 à LP.4 décrivent les nombreux profils ciblés par l'obligation vaccinale.

L'article LP.6 est intéressant car il mentionne une clause de suspension de la présente Loi d'obligation vaccinale.

L'article LP.8 détaille l'amende. Ainsi, si l'on ne se vaccine pas après un délai particulier, cela nous en coûterait 175.000 CFP.

Sauf erreur, l'article LP.9 semble pénaliser également les personnes disposant d'un carnet Rouge "longue maladie" (liste à préciser) qui verraient le coût de leurs soins majoré.

Ça commence à être intéressant à partir de l'article LP.11 qui précise la procédure d'envoi d'un courrier particulier qui marquera une date à partir de laquelle nous aurions 30 jours pour régulariser notre situation vaccinale et se faire piquer.

Et ça termine par l'article le plus intéressant, le dernier, l'article LP.15 qui précise le délai initial pour se faire piquer, soit 2 mois.



ALORS RÉCAPITULONS :


1) La date de promulgation de la présente loi est:

LE 23 AOÛT 2021


2) Selon l'article LP.15, les personnes visées par l'obligation disposent de 2 mois pour satisfaire l'obligation. Ce qui nous mènerait jusqu'à la date suivante avant d'avoir une amende:

LE 23 OCTOBRE 2021


3) Selon l'article LP.11, suite au constat de non vaccination dans les délais de 2 mois (vers le 23 octobre 2021), à compter de la date mentionnée sur la notification d'amende envoyée, la personne mise en cause par la sanction dispose de 30 jours pour se vacciner. Ce qui nous mènerait jusqu'à la date suivante avant d'avoir une amende :

LE 23 NOVEMBRE 2021


4) À cela pourrait être rajouté des délais dus à la lenteur administrative ou à votre soudaine infection imprévue par le COVID qui rajouterait à elles deux, plusieurs jours, voir des mois avant toutes sanctions ou réception d'une amende.


VOILÀ, TOUT EN RESPECTANT LA NOUVELLE LOI D'OBLIGATION VACCINALE, VOUS VENEZ DE VOIR COMMENT RETARDER DE PLUSIEURS MOIS CET ACTE VACCINAL EXIGÉ. CELA LAISSERA T'IL LE TEMPS À LA SITUATION SANITAIRE D'ÉVOLUER EN NOTRE FAVEUR ?



QUEL INTÉRÊT AURIONS NOUS À RETARDER DE SE FAIRE VACCINER ???


Nous venons de voir que nous pourrons gagner entre deux - trois mois voir davantage avant de subir, pour une partie de la population, la vaccination obligatoire que notre gouvernement actuel vient de signer. On pourrait même étendre jusqu'à l'année prochaine le délai avant de recevoir une quelconque amende. Alors évidemment, ceux qui désirent se faire piquer avant font comme ils le veulent. Mais pour ceux qui ne désirent pas se faire piquer dans l'immédiat ou de manière définitive (quoiqu'il en coûte), voici l'intérêt de repousser jusqu'au dernier moment la vaccination.


01 ) De nouveaux traitements pourraient arriver ou être validés dans les mois qui arrivent, rendant obsolète la vaccination actuelle ?


02 ) Les vaccins présent actuellement en Polynésie pourraient périmer dans les deux à trois mois qui viennent, retardant de nouvelles commandes éventuelles ?


03 ) Vu le nombre important de personnes vaccinées, des cas d'effets secondaires graves, notamment d'enfants, pourraient finalement compromettre cette loi face à une opinion public qui s'éveillerait. Certes, il paraît que ces effets secondaires sont rares, mais qu'importe, personne n'aimerait que ça tombe sur eux ou leur enfant ?


04 ) Les nombreuses manifestations hebdomadaires, réparties sur toute la France et réunissant plusieurs millions de Français pourraient très bien compromettre les projets du gouvernement actuel de France et par effet ricochet, nous impacter. Car aucune loi ne peut arrêter une prise de conscience globale prenant de l'ampleur. Les nombreux récents exemples de désobéissances civiles en France face au pass-sanitaire démontre justement cette conscience grossissante ? C'est d'ailleurs peut être pour éviter que la Polynésie manifeste comme en France que nos chers dirigeants actuels ont imposé un confinement pour tout le week-end.


05 ) Des évènements particuliers en relation directe ou indirecte avec la crise sanitaire mondiale pourraient chambouler l'actualité ses prochains mois. Par exemple, "Affaire de corruptions politiques (un classique)", "révélations au grand public d'une volonté politique de dissimuler intentionnellement les nombreux effets secondaires graves des vaccins actuels (probable)" - ou pire - "Révélations au grand public d'une volonté politique de dissimuler intentionnellement les traitements alternatifs que se soit de manière passive ou active et qui auraient pu sauver de nombreux Polynésiens (probable)", "Affaire judiciaire de politiques ayant participé à la mise en place de cette obligation (probable)" ... ou encore "Révélation éventuelles suite au limogeage du professeur Didier Raoult de l'IHU ?"


06 ) Un Collectif de médecins locaux courageux pourrait sortir du silence et faire des révélations grand public sur les potentiels traitements alternatifs qui marcheraient en milieu hospitalier (réduction du nombre de décès dit "Covid") ?

07 ) Un Collectif de médecins locaux courageux pourrait sortir du silence et faire des révélations grand public sur les potentiels traitements alternatifs précoces qui permettraient de soulager les flux tendus dans nos hopitaux et cliniques, qui sont quelque part, à l'origine de la mise en place de l'obligation vaccinale ?


08 ) Une Prise de conscience politique locale pourrait se manifester, notamment parmi ceux qui ont voté contre la mise en place de la vaccination obligatoire ?


09 ) D'autres évènements providentiels imprévus pourraient avoir lieu ... ?


Bref, pour ceux qui ne désirent pas se faire piquer dans l'immédiat, il existerait donc plusieurs intérêts à retarder cette acte vaccinale, bien qu'il ait été rendu récemment obligatoire pour une partie de la population.


Aussi, il existe de nombreuses raisons de penser que la situation sanitaire actuelle locale et internationale a des chances d'évoluer favorablement ces prochains mois.


Pour finir cet article, sauf changement de cap politique, l'équipe de TAHITIFLASH aimerait adresser le message suivant au président actuel de Polynésie et à l'ensemble des membres de son gouvernement présent au fameux Mariage :


"Président actuel, comme pour l'affaire du mariage de votre vice-président actuel : Ne vous étonnez pas si demain, de nombreux Polynésiens reconnaissent, comme vous, une certaine entorse à la réglementation."

Pour éviter toute perte de mémoire, notamment sur la parade du président actuel de France et le fameux mariage d'où sont peut être nés de grands clusters COVID qui auraient participé d'une manière ou d'une autre à l'aggravation de la situation sanitaire actuelle qui nous a mené quelque part à l'obligation vaccinale, ci-dessous, voici une photo et une vidéo de rappel :

MERCI DE PARTAGER CE TRAVAIL DE RECHERCHES SOURCÉES QUI VOUS EST OFFERT.




4,519 vues1 commentaire