Pr. TOUSSAINT: "On triche sur les chiffres !" / LCI: "VIRUS; ILS NOUS PRENNENT POUR DES IDIOTS ?"

Pour information, le ministre des Français a mis en place des règles apparentées à un demi-confinement en ordonnant aux restaurants de grandes villes comme Marseille de fermer dès 22 heures (avec toutes les retombées économiques négatives qui s'en suivent).


Quel dommage que le gouvernement de POLYNÉSIE écoute encore aujourd'hui les directives du gouvernement de France pour prendre des décisions.


Car franchement, ralentir l'économie de toute la POLYNÉSIE, imposer des mesures liberticides comme le port du masque généralisé ... pour protéger une minorité de personnes souvent âgées et disposant de facteurs de comorbidités, cela a t'il vraiment un sens ?


Au lieu d'entrainer en ce moment des Policiers Polynésiens à combattre activement; n'est il pas plutôt préférable de leur apprendre à s'informer par eux-mêmes ? ... Afin qu'il comprennent réellement les enjeux actuels et qu'ils ne se mettent pas à taper demain d'innocentes éventuelles personnes qui revendiqueraient l'arrêt du port du masque ? ...


Certaines réflexions s'imposent, ne trouvez vous pas ?



Extrait du Professeur Toussaint ( à partir de 5:56 dans la vidéo ):

" Si on veut revenir par exemple sur les masques, on a absolument pas, votre interlocutrice en parlait tout à l'heure, de démonstration de l'effet des masques en milieu extérieur, en plein été, après une phase pandémique comme celle que nous avons eu au printemps. Et bien, si l'on faisait cette étude maintenant, les masques qui ont été imposé à l'ensemble des milieux extérieurs en Aout alors que nous étions à 1300 cas positifs par jour, ont aboutie deux mois après, à 13000 cas positifs par jour. C'est à dire qu'à partir du moment où le masque a été imposé en extérieur, le taux a été multiplié par dix. Je ne vois pas comment ces arguments là peuvent un moment donné, soutenir une décision que la Belgique vient de récuser puisqu'elle va abandonner cette mesure la semaine prochaine."


11 vues0 commentaire